Scan_076Dès les premiers mois après son départ, l’écho de l’histoire de Chiara Luce Badano commence à se répandre dans le monde, tandis que sa tombe, dans le cimetière de Sassello, devient la destination de pèlerinages de plus en plus nombreux. Pour toute le monde et en particulier pour les jeunes. En effet elle représente un modèle d’une certaine façon reproductible ainsi qu’extraordinairement moderne : pour tout le monde et spécialement pour les jeunes. De partout ils arrivent à Sassello (même dans la chapelle où il y a toujours un panier plein de lettres) ainsi qu’au Centre du Mouvement des Focolari, où de nombreux témoignages continuent d’arriver : ceux qui changent de vie ou qui ont redécouvert la foi ou qui ont reçu des grâces spéciales.

C’est Monseigneur Livio Maritano, l’évêque d’Acqui Terme, témoin direct de la vie de Chiara, qui prend l’initiative et qui, en septembre 1998, décide d’ouvrir la cause de béatification. Il explique ainsi les raisons de sa décision:

Il me semble que son témoignage était important, surtout pour les jeunes. Aujourd’hui aussi nous avons besoin de sainteté. Il faut aider les jeunes à trouver une direction, un but, à surmonter l’insécurité et la solitude, leurs énigmes face aux échecs, à la douleur, à la mort, à toutes leurs inquiétudes.

Mons.-Maritano-1

Monsignor Livio Maritano

Le chemin du processus canonique est très rapide, grâce aussi au grand travail accompli par la Postulation qui organise le processus et qui recueille constamment les témoignages  et les documents. Commencé dans le diocèse d’Acqui Terme en 1999, il passe au Vatican l’année suivante, et le 3 Juillet 2008 Chiara Badano est déclarée Vénérable.

L’année suivante le décret concernant le miracle attribué à l’intercession de Chiara Badano est promulgué par le « Congrégation des Causes des Saints », avec l’autorisation du Pape : la guérison soudaine d’un garçon de Trieste qui souffrait d’une forme très grave de méningite fulminante. D’après les médecins, il avait une espérance de vie d’à peine 48 heures.

Peu après, en novembre 2009, le pape Benoît XVI la déclare Béate.